Contrôle vérification électronique de guitare électrique

micros stratocaster fender

Contrôle vérification électronique de guitare électrique

potard-relic-aged-1Dans cet article vous allez découvrir comment contrôler les organes essentiels au son de votre guitare : la résistance et l’impédance des micros de votre Stratocaster et le contrôle de la qualité les pièces électroniques, c’est à dire les potentiomètres et les condensateurs.

1 – Contrôle des micros de guitare électrique

Déterminer avec exactitude les possibilités d’un micro requiert un matériel de mesure élaboré, permettant de calculer l’impédance du courant alternatif à toutes les fréquences. Cela est hors de portée d’un contrôleur universel de base comme ceux que vous trouverez chez le bricoleur du quartier. Néanmoins, vous pouvez utiliser celui-ci pour vérifier que le micro fonctionne et pour en mesurer l’impédance et la résistance.

tester-un-micro-guitareGrâce à cette méthode empirique, vous déterminerez le type des micros puisqu’il existe une corrélation entre la résistance et l’impédance du courant alternatif caractérisant la sonorité et le volume. Si le micro est branché au circuit, il faut d’abord le déconnecter, puis sélectionner l’échelle des Ohms (la même que la mesure de la résistance au courant continu) sur le contrôleur, avec un tarage de 3 à 14 K (Rx1K dans notre exemple). Etalonnez et placez chaque pointe-test sur une sortie du micro. Généralement, la résistance indiquée varie entre 3 et 14 K en fonction de la catégorie de micro. Un micro d’une résistance de 3 K produira un son clair mais faible, et un micro de résistance 14 K (single coil classique), un son gras et chaud (humbucker type Les Paul), de fort volume aux fréquences aiguës importantes en impédance.

Vous pouvez utiliser l’échelle DC pour déterminer la résistance du « coil-tap » si votre micro en est équipé. Les sorties de ce système présentent une résistance plus faible que celle d’un micro ordinaire.

2 – Contrôle des composants électroniques : potentiomètre et condensateurs

tester potentiomètreCes tests sont donc utilisés pour mesurer la valeur de composants tels que les potentiomètres, les condensateurs et les résistances. La valeur de leur résistance détermine leur fonction. Un potentiomètre de 500 K log convient parfaitement à un circuit de guitare électrique. Voici un test qui permet de vérifier l’efficacité d’un potentiomètre de ce type.

Positionnez sur l’échelle des Ohms à un tarage de Rx10K et étalonnez, placez les pointes de contrôle en contact avec les cosses extrêmes du potentiomètre. Sur les modèles employés pour les guitares, la valeur est indiquée sur la pièce (250K, 300K ou 500K), ainsi qu’une tolérance exprimée en pourcentage. Un potentiomètre présenté avec une indication de 500 K audio log (20 %) devrait avoir une résistance maximale de 500/520K mais, en pratique, celle-ci varie entre 400 et 600.

Il est quelquefois indiqué: 10 %, 5 % ou 1 %, mais la mention 20 % est la plus commune. Si l’aiguille du contrôleur marque 600 K ou plus, remplacez le potentiomètre, la piste doit être endommagée. Mettez alors en contact une cosse extérieure et la cosse centrale. Utilisez des pinces crocodile, pour garder les mains libres et tournez lentement l’axe du potentiomètre d’un côté puis de l’autre. L’aiguille du contrôleur doit alors bouger du zéro au maximum, et vice versa. Répétez l’opération en gardant le contact avec la cosse centrale, mais en changeant l’autre pour l’extrémité opposée. Si l’aiguille a des soubresauts, nettoyez à l’aide d’une bombe spéciale dégrippant pour circuit électronique. Si le problème persiste remplacez la pièce.

Avec ces bons conseils, vous devriez être en mesure de vérifier seul un grand nombre de petites choses courantes sur les guitares électriques et qui parfois rende la guitare inutilisable. Si vous avez des doutes adressez vous à un luthier professionnel et ne prenez aucun risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *